Beau poeme (bello poema)

Transcribiré la letra de este bello y obscenísimo poema de Guy de Maupussant (1850-1893), aunque mi intención primera al incluir este recitado no sea otro que aplaudir el perfecto francés del rapsoda. Voilá:

Salut grosse putain! dont les larges gargouilles ont fait éjaculer trois générations / Et dont la vieille main tripotta plus de couilles / Qu’il n’est d’étoiles d’or aux constellations / J’aime tes gros tétons, ton gros cul, ton gros ventre / Ton nombril au milieu noir et creux comme un antre / Où s’emmagasina la poussière des temps, / Ta peau moite et gonflée et qu’on dirait une outre / Que des troupeaux de vis injectèrent de foutre / Dont la viscosité suinte à travers tes flancs. Cà! Monte sur ton lit sans te laver la cuisse, / Je ne redoute pas le flux de ta matrice, / Nous allons s’il te plaît faire soixante-neuf, / J’ai besoin de sentir ainsi qu’on hume un oeuf / Sous las âcres saveurs des anciennes urines / Glisser en mon gosier les baves de ton con / Tandis que ton anus, énorme et rubicond, / D’une vesse furtive égaye mes narines. / Je ne descendrai pas aux profondeurs des puits / Mais je veux, étreignant ton ventre qui chantonne, / Boire ta jouissance en son double pertuis / Comme boirait un ivrogne au vagin d’une tonne / Les vins qui sont très vieux ont toujours plus de goût, / En ta bouche à chicots, pareille aux trous d’égoûts, / Prends mon braquemard dur et gros comme une poutre, / Promène ta gencive autour du gland nerveux / Enfonce moi deux doigts dans le cul si tu veux / Surtout ne crache pas quand partira le foutre!

Anuncios

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s